jeudi 22 mai 2014

J.E - L'interview


Après avoir été subjugué par leur univers musicale, la magie, et l'émotion qui s'en dégage, une rencontre et une interview s'imposait... Rencontre avec Julien. (prochainement la rencontre avec Elodie)





Salut Julien et Elodie, alors comment vous êtes vous rencontrés puis comment est né ce projet ?

Nous sommes au départ collègues de boulot, et on se connaît depuis plusieurs années déjà. Le projet d'un duo est né au départ d'un groupe que nous avons formé au sein d'une  école de musique dans laquelle nous sommes tous les deux prof, Elo de chant, et moi de guitare. Le groupe en question était un projet de reprises autour de Jean-Jacques Goldman, que nous admirons tous les deux énormément. Nous avions déjà chanté et joué ensemble lors des spectacles que nous organisons chaque année, mais c'est à la venue de Michael Jones, l'acolyte de Goldman que nous avons découvert cette passion commune, et nous sommes dit qu'un groupe de reprise serait sympa à monter, ce que nous avons fait à la rentrée dernière.

Puis nous nous sommes petit à petit rapprochés, et l'amitié s'est transformée en une belle histoire d'amour. JE (nos initiales : Julien + Elodie) est né de notre envie de partager de belles mélodies, acoustiques, épurées, ou les voix seraient mises en avant. Voilà pour la naissance du duo...


on te connaît déjà avec le groupe Ke Onda et on connaissait tes influences et ton amour pour l’Amérique latine, mais sur ce projet c’est plutôt vers un univers folk que tu te diriges, peux-tu nous en dire plus ?

Dans KE ONDA (grâce auquel on s'est d'ailleurs rencontrés), j'exprime plusieurs facettes musicales, notamment le rock, le reggae, la rumba, la musique andine et le latino en général, le tout dans un grand métissage militant et festif, et c'est du bonheur à chaque concert, où l'énergie et le partage sont très importants.
Mais il est vrai aussi que j'aime beaucoup d'autres genres musicaux, j'ai été bercé par Renaud, Goldman, Dire Straits, et tous ces artistes ont pour dénominateur commun le son folk, qui ramène aux racines musicales américaines. J'ai toujours adoré aussi la culture et la musique médiévale, et bien sûr la musique « celtique » notamment irlandaise et bretonne, mes trois groupes phare étant les Pogues, les Dubliners et Tri Yann. L'esprit Tolkien aussi, la fantasy et l'imaginaire « elfique » nous plaisent beaucoup. Ces  genres m'ont toujours beaucoup parlé mais je n'ai jamais eu l'occasion de trop en jouer, en tout cas dans un projet musical digne de ce nom. JE m'a permis de ressortir de vieilles compos qui me traînaient dans la tête depuis bien longtemps, et, comme nous faisons aussi des reprises, de jouer avec grand plaisir des pépites de la musique folk et celtique. Que du bonheur !


Sur les 5 titres en écoute, la majorité sont en anglais, pourquoi ce choix ?

C'est juste la langue naturelle et évidente pour ce style, même si nous avons aussi quelques textes en français. Pas vraiment un choix délibéré, pour le coup çà s'est fait tout seul, comme dans KE ONDA nous écrivons naturellement et instinctivement en espagnol, ici c'est l'anglais qui prédomine. Et Elo et moi écoutons beaucoup de musique anglo-saxonne, que ce soit du metal (d'ailleurs Elo chante dans Auspex, un super groupe de metal prog, du très très bon !), du rock ou des choses plus trad, nous avons baigné dans la langue anglaise, et nous la maîtrisons tous les deux pas mal.




Qui écrit et compose les textes et musiques ?

Comme je te disais plus haut j'ai ressorti pas mal de vieilles musiques que j'avais depuis longtemps sans trop savoir quoi en faire, il a suffi d'y greffer la voix d'Elo et elles sont sorties des oubliettes ! Seule le chanson « Avant toi » est du cent pour cent Elo. Pour les textes nous travaillons à deux, mais nous gardons notre secret de fabrication, c'est une belle histoire que nous raconterons quand nous sortirons notre premier disque...


De quoi parlent vos chansons ?

« Avant toi » est une belle chanson d'amour d'Elo, dédiée à l'être aimé et à ce qu’il peut chambouler dans nos vies, un bilan de la vie avant cette rencontre. Les autres titres sont en anglais et sont assez nostalgiques, doux-amers sans être tristes, çà parle quand même pas mal d'amour, mais encore une fois leur secret des textes reste bien gardé pour l'instant... 


Sur les photos prises en studio et sur votre page facebook, on découvre énormément d’instruments différents, ça va des guitares, au violon, clavier, accordéon, harpe. On retrouvera aussi tous ça sur scène ?

Non malheureusement, avant tout pour des raisons techniques. En studio on se fait plaisir et on explore plein de sonorités, de mélanges d'instruments comme les guitares, charangos, mandolines, violon, flûtes, banjo, harmonica, harpe, percus etc, car on aime çà et on est tous les deux touche-à-tout en musique. Pour le coup on aimerait bien reproduire tout çà sur scène, mais cela demanderait trop de logistique technique et humaine pour jouer de tous ces instruments dans de bonnes conditions. Vu que nous commençons à peine à nous produire sur scène, les moyens sont très réduits, donc ce sera pour le moment le strict minimum c'est à dire deux guitares, un charango, une mandoline ou un banjo de temps à autres, des flûtes, des percus au pied et nos voix, çà reste très sobre et très épuré. Si un jour on a les moyens de jouer plus d'instruments, ce sera avec plaisir, mais on reste réalistes !






Il y-a aussi dans JE, un belle part faite au visuel, avec des photos magnifiques, qui s’occupe du côté graphique du groupe ?

Alors là mis à part notre image principale, que j'ai confectionnée, avec l'idée de l’œil bleu d'Elo mêlé à au logo JE qu'elle a dessiné, et quelques montages par-ci par-là, c'est plutôt son domaine à elle...en vrai pour toutes nos photos, perso un simple iphone suffit, mais on fait pas de pub !


Sinon, quels sont les projets actuels et futurs ?

Des projets en forme de « disque » premièrement, car notre travail studio avance un peu tous les jours, et on souhaite sortir un premier opus d'ici quelques mois, dans lequel le visuel sera pas mal mis en avant aussi, un bel objet musical et photographique aussi, car on a l'idée d'un mix entre livre et cd...

Dans le même ordre d'idée, on réfléchit à des projets de voyages où on pourrait enregistrer sur place des musiques traditionnelles et jouer avec les gens du coin, le tout en photo également, un genre de carnet de route musical, çà çà nous fait bien tripper. Peut-être qu'on mettra en place un projet de financement via Ulule ou autre. A suivre...

On va continuer à se créer et développer un univers visuel original et reconnaissable, çà çà nous plaît bien aussi, avec de belles photos d'Elo, et peut-être des petits montages vidéo maison.

enfin des concerts évidemment, jouer, se frotter à la rue aussi, progresser, rencontrer des gens, partager. D'ailleurs si quelqu'un est intéressé pour des dates, on nous trouve facilement sur facebook (tu fileras les contacts mon Steph).

(et pourquoi pas trouver une prod pour avoir un peu plus de moyens...)


Des dates de concerts à annoncer ?

Pour l'instant on joue dans les bars. On va sûrement jouer régulièrement dans les Pubs irlandais de Grenoble, et ponctuellement dans d'autres lieux. Rien de sûr pour le moment. A suivre sur notre page facebook...



Je vous remercie tous les deux et je te laisse conclure… 

JE est tout neuf, donc un grand merci à toi pour l'intérêt que tu nous portes (déjà !), çà fait super plaisir de voir que notre zic et notre univers commencent à plaire. On n'en est qu'aux prémices, mais on sent que de belles choses arrivent alors Inch Allah comme on dit !  Et quand même une spéciale dédicace à mon pote Bart (batteur de KE ONDA bien sûr, mais bien plus que çà...)





Pour découvrir leur univers musicale, c'est par ici

http://www.reverbnation.com/jemusique/song/20374271-ghostly-dream?1336410755






Et pour plus d'infos sur le groupe 

https://www.facebook.com/je.duo?fref=ts